Regarde-moi

 

Tu le fais

Je suis là

Tu le sais

Tu m’écoute

Tu regarde

Et tu vois

Tous ces autres

 

Je suis là

Tu as peur

Je suis toi

Ton cauchemar

 

Et toujours

Murmurant

Devant toi

Tout les mots

Qui te suivent

Te poursuivent

Sans arrêt

Pour détruire

Qui tu es

Effacer

Toute ta vie

 

Regarde-moi

Regarde-moi

 

Toute ta vie

Regarde-moi

Tu as peur

Murmurant

Tous les mots

« Je suis toi »

Sans arrêt

Tu regardes

Devant toi

Ton cauchemar.

 

Tout ces autres

Te poursuivent

Toute ta vie

Regarde-moi

 

Regarde-moi

Sans arrêt

Qui es-tu ?

Tout ces autres

Tu le sais

Ton cauchemar

Tu as peur

Je suis toi

 

Tu m’écoute

Tu regarde

Tu m’écoute

Tu regarde

Tu m’écoute

Tu regarde

 

Murmurant

Tout les mots

Tu le sais

 

Murmurant

Ton cauchemar

Tu as peur

 

Regarde-moi

Regarde-moi

Regarde-moi

Regarde-moi

 

Je suis là

Pour détruire

Tous ces mots

 

Le silence

Devant toi

Tu as peur

 

Regarde-moi

Regarde-moi

 

Toute ta vie

Murmurant

Le silence

Tu as peur

Tu poursuis

Tu le fais

 

Effacer

Tous les autres

Pour détruire

Ton cauchemar

 

Tu le fais

Tu le fais

Tu le fais

 

Regarde-moi

Le silence

 

C’est fini

Tu l’as fait

Regarde-moi

Une marche paisible dans la rue.

Une simple envie de prendre l’air.

De profiter d’un beau temps.

Une chose simple.

Qui soudain nous angoisse.

 

Une foule d’autres.

Ombres anonymes.

 

Un simple détail qui nous démarque.

 

Les remarques et regards qui fusent.

Ou du moins les entend-on.

Ou du moins les voit-on.

( Ou du moins le croit-on ? )

 

Nous sommes trop ceci.

Nous ne sommes pas assez cela.

 

Un seul désir subsiste encore.

Devenir invisible.

Échapper à jamais à ce regard.

 

Le regard de l’inquisition ordinaire.

L'inquisition ordinaire